Navigation – Plan du site
Articles

L’ascension des conservateurs et le traitement de la délinquance aux États-Unis : le cas du Violent Crime Control and Law Enforcement Act (1994)

Diane Bénédic-Meyer

Résumés

La question de la lutte contre la délinquance fait partie intégrante du discours du mouvement conservateur américain depuis son émergence dans les années 1950. Les conservateurs se sont progressivement approprié ce thème porteur afin de conquérir le Parti républicain et de mettre en déroute le Parti démocrate. L’étude du Violent Crime Control and Law Enforcement Act de 1994, la loi anticriminalité américaine la plus importante de la seconde moitié du XXe siècle, illustre à la fois la guerre culturelle menée par les conservateurs et ses dérives. L’analyse des racines et de la mise en oeuvre du VCCLEA couplée à sa relecture récente permet d’identifier trois phases dans le traitement de la question sécuritaire aux États-Unis. Dans le contexte électoral des primaires de 2016, la dernière phase est marquée par un apaisement relatif des tensions partisanes du moins sur la question carcérale.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Introduction
Le discours politique sur la criminalité et l’insécurité : un sujet républicain ? (1964-1988)
Les racines conservatrices et progressistes du Violent Crime Control and Law Enforcement Act (1982-1993)
La bataille législative autour du VCCLEA (1993-94)
Les années 2010 : une tendance à l’apaisement
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Lors de la convention nationale du parti républicain de 1992, l’ultraconservateur Pat Buchanan, ancien conseiller des présidents Nixon, Ford et Reagan, affirme l’existence d’une guerre culturelle (culture war) aux États-Unis. Buchanan termine son discours en incitant les plus courageux à faire entendre leur voix et à dire non au désordre moral et social. Il illustre son propos en évoquant le comportement exemplaire de deux jeunes gens durant les émeutes sanglantes de Los Angeles de la même année.

Mes amis, cette élection porte sur quelque chose de bien plus important que sur simplement qui remporte quoi. Elle porte sur qui nous sommes. Elle porte sur nos croyances. Elle porte sur ce que nous défendons en tant qu’Américains. Une guerre religieuse touche notre pays pour l’âme de l’Amérique. C’est une guerre culturelle, aussi déterminante pour le futur de notre nation que la Guerre Froide l’était en son temps. (…) Mes amis, au cours de ces 25 dernières merveilleuses semaines...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Diane Bénédic-Meyer, « L’ascension des conservateurs et le traitement de la délinquance aux États-Unis : le cas du Violent Crime Control and Law Enforcement Act (1994) », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], Vol. 20, n°2 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://chs.revues.org/1674 ; DOI : 10.4000/chs.1674

Haut de page

Auteur

Diane Bénédic-Meyer

Docteur en études anglophones, Diane Bénédic-Meyer est spécialiste de l’histoire politique et socio-économique des États-Unis de la fin du XXe siècle et du début du XXIe. Sa thèse de doctorat, soutenue en 2014, porte sur la modernisation idéologique du parti démocrate aux États-Unis de 1980 à 2011. Diane Bénédic-Meyer a publié aux États-Unis des articles sur le parti démocrate (Chapman, R.(Ed.), Encyclopedia of the Culture Wars, Issues, Voices, and Viewpoints, Armonk, M.E. Sharpe, 2009). Elle participe régulièrement à la préparation de l’agrégation d’anglais en donnant des communications et en publiant des articles dans des revues spécialisées (Les années Clinton: la personnalisation excessive de l’exécutif in Robert, F.(Dir.), L’empire de l’Exécutif: la Présidence des États-Unis de Franklin Roosevelt à George W. Bush (1933-2006), Ellipses, 2008, p. 163-176. Ses recherches en cours portent sur la notion d’entreprenariat politique dans le but d’identifier des centres de pouvoir autres que les partis politiques. - docto67@hotmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Droz

Haut de page
  • Revues.org